Le chien, ses comportements, son monde

1 - Un chien qui remue la queue est content et amical.

Explication : La hauteur, la rapidité et l’amplitude des mouvements de la queue sont des indicateurs qui nous aident à déterminer l’état émotionnel du chien. On peut dire que la queue reflète la pensée du chien…

2 - Les chiennes attrapent leurs petits par la peau du cou et les secouent pour les corriger.

Explication : Aucune mère ne secoue ses petits par la peau du cou… jamais. Elles peuvent exiger le calme en plaquant brièvement un petit turbulent au sol en utilisant leur menton, ou leur gueule ouverte, mais elle n'attrapent pas la peau. Secouer par la peau du cou est un comportement de mise à mort.

3 - Interdire le lit des maitres résout les problèmes de comportement.

Explication : Il n'y a strictement aucun lien entre "problème de comportement" et "lit des maitres" ou fauteuil, ou canapé. Le chien apprécie le lit ou le canapé, non pas pour prendre la place de l'humain, mais tout simplement parce que c'est confortable et chargé d'odeurs rassurantes. En revanche, cela peut mettre en évidence un problème dans la relation, si le chien refuse de céder la place de bonne grâce.

4 - Un chien qui frotte son anus par terre a des vers.

Explication : Les démangeaisons du chien sont dans l'immense majorité des cas dues à un engorgement douloureux des glandes anales qui doivent alors être rapidement vidées pour éviter un abcès.

5 - Un chien bien éduqué ne mordra jamais.

Explication : L’éducation consiste à ce que le chien s’adapte pour vivre dans notre société sans poser de souci particulier à ses maîtres et son entourage… en aucun cas cela n'interdit au chien d'éprouver de violentes émotions, dans des circonstances qui le mettent mal à l’aise. La morsure étant une réaction émotionnelle, par peur ou par frustration, n'importe quel chien peut mordre un jour.

6 - Un chien qui ne revient pas directement au rappel est désobéissant.

Explication : Le fait de revenir directement vers son maître impose qu'il n'y ait aucun élément inquiétant. Venir de face est signe de confrontation, le chien apprend avec son maître le retour face à face. Un chien peut être obligé de faire un détour " poli " si la trajectoire directe l'amène à s'approcher trop d'un autre chien, ou si l'attitude corporelle du maitre est perçue comme menaçante ou hostile.

7 - Il faut punir un chien qui grogne sur un humain.

Explication : Grogner est une communication qu'il ne faut ni ignorer, ni interdire. C'est le moyen le plus mesuré, à la disposition du chien, pour prévenir de son malaise. Interdire ce grognement oblige le chien à émettre un message plus clair… la morsure.

8 - Le maître doit dominer son chien.

Explication : Nous savons aujourd’hui que les premières observations sur les meutes de loup en captivité sont des observations erronées. Elles ont amené à des interprétations fausses et non fondées. Aujourd’hui, il est important de modifier notre vision du chien et notre vision sur la relation que nous avons avec lui. Il faut oublier le modèle dominant/dominé, nos chiens ne sont pas des loups ! Il n’est nullement besoin que vous mangiez avant lui !

9 - Le chien agressif est dominant.

Explication : Le chien agressif est le plus souvent un chien manquant de confiance, ou de socialisation qui anticipe un danger ou une frustration. Il est alors mal venu de gronder le chien qui ne sent pas à son aise.

10 - Les chiens entendent des sons que nous ne pouvons pas imaginer.

Explication : L'oreille humaine n'entend les sons aigus que jusqu'à 20000hz, le chien entend jusqu'à 60000hz (ultrasons). Nous ne pouvons pas imaginer le paysage sonore dans lequel vivent nos chiens. Et, bien souvent, nous n'entendons pas ce qui peut les alerter ou les déranger. Le chien entend très bien, il est donc inutile de crier !